ocp-logo-only

Usagers et cas d’usages

Note

Cette page a été récemment modifiée dans la documentation anglaise. Les modifications n'ont pas encore été traduites.

L’ouverture des données est un moyen, pas une fin en soi. La première étape de tout travail avec OCDS consiste à se demander qui va utiliser les données produites et quels champs et fonctionnalités sont importants pour les usagers.

Lorsque nous avons conçu OCDS, nous avons exploré un éventail de besoins et de cas d’usages pour les différents usagers des données sur la commande publique.

Nous nous sommes concentrés sur quatre groupes de besoins principaux :

  • Obtenir un bon rapport qualité-prix pour les acteurs publics

  • Renforcer la transparence, la capacité à rendre des comptes et l’intégrité de la commande publique

  • Permettre au secteur privé de concourir équitablement aux marchés publics

  • Contrôler l’efficacité des services rendus

L’accès direct aux données brutes répond aux besoins de certains usagers. D’autres auront besoin d’outils qui s’appuient sur les données OCDS pour fournir des interfaces, de la visualisation et des liens vers des espaces où les usagers peuvent échanger avec les acteurs des marchés publics et les producteurs de données.

Pour davantage d’informations sur l’utilisation du standard OCDS à travers le monde et d’autres données sur les marchés publics, rendez-vous sur le site de l’Open Contracting Partnership.

Lorsque vous démarrez la mise en œuvre du standard OCDS, pensez à comment vous allez interagir avec les usagers des données et comment vous comptez vous assurer que les données et les documents que vous allez mettre à disposition répondront à leurs besoins.

Quatre exemples de cas d’usage

Rapport qualité-prix de la commande publique

PersonLes données ouvertes publiées au standard OCDS peuvent permettre aux fonctionnaires d’obtenir un bon rapport qualité/prix pour les biens et services durant le processus d’achat public, et peuvent aussi permettre de mesurer le rapport qualité/prix des contrats déjà conclus.

Ces utilisateurs veulent analyser les tendances des prix et la performance des fournisseurs, en particulier en termes de qualité et de durée.

L’utilisation de listes de codes communes et la disponibilité des prix unitaires sont particulièrement importantes afin de rendre les données comparables pour les cas d’usages liés au rapport qualité/prix.

Détecter les cas de fraudes et de corruption

PersonToutes les parties prenantes (la société civile, le secteur privé, les organismes publics et les bailleurs de fonds) ont un intérêt à identifier et à combattre la corruption dans la commande publique. Les données ouvertes et les documents sur les marchés publics peuvent être utilisés pour rechercher les “signaux d’alarme” qui peuvent indiquer que les fonds publics sont mal utilisés.

Il y a deux approches pour surveiller la corruption et les fraudes. L’approche “micro” consiste à analyser scrupuleusement chaque marché.

L’approche “systémique” consiste à déceler des tendances suspectes et à créer des liens entre des jeux de données pour relier des réseaux de financement, de propriété et d’intérêt.

Les données qui peuvent être liées en utilisant des identifiants mondiaux d’entreprises et uniques sont particulièrement importantes dans les cas de détection de la fraude et de la corruption.

Candidater à des marchés publics

PersonLes données ouvertes publiées au standard OCDS peuvent être utilisées par les entreprises pour surveiller les opportunités offertes par les marchés publics. Le concept fondamental de la commande publique ouverte est de rendre publique, dès la première phase du processus d’approvisionnement, toute l’information concernant le projet envisagé, notamment les marchés prévus et les appels d’offres.

Les informations sur les contrats passés peuvent aider les entreprises à identifier les opportunités de renouvellement de contrats. Elles peuvent également renforcer la concurrence des marchés car la transparence réduit les barrières à l’entrée en fournissant un accès universel aux prix, aux dates et aux principaux livrables.

Des informations prospectives et publiées en temps voulu sont particulièrement importantes pour les usagers du secteur privé, tout comme la possibilité de disposer d’identifiants uniques sur les pouvoirs adjudicateurs, les lieux concernés et les types de biens et services achetés.

Contrôler les services rendus

PersonLes organismes qui surveillent les marchés publics veulent s’assurer que les biens, les travaux et les services offerts aux citoyens sont de bonne qualité. Surveiller la commande publique suppose de pouvoir lier les données des budgets et des financements aux contrats et aux résultats. Cela suppose aussi de pouvoir vérifier si les résultats ont bien été obtenus sur le terrain.

Les données concernant les budgets, les lieux d’exécution et les accords de sous-traitance sont particulièrement utiles pour celles et ceux chargés de surveiller les marchés publics.